Annexe - Les nihilims et l'Autre Cote
Les nihilims et l'Autre Côté
Introduction
La cosmologie d’Ankaa est composée d’une myriade de mondes différents existant chacun selon leurs propres règles.

Le forum n’a pas pour objectif de faire parcourir l’ensemble de ces autres mondes, mais divers éléments sur Ankaa peuvent provenir « d’ailleurs » et c’est par exemple le cas des wyvernes. Ces dernières proviennent d’un autre monde et d’un autre écosystème.

Les différents mondes sont séparés les uns des autres par un plan constitué de ténèbres et peuplé de créatures étranges que l’on appelle « plan ombreux » ou « Autre Côté ».

Les habitants d’Ankaa ignorent tout de l’existence des autres mondes même si l’arrivée récente des wyvernes et des nihilims a poussé les plus éclairés à se rendre compte de l’existence du plan ombreux et à tirer diverses hypothèses plus ou moins exactes. Avant cela, seuls quelques prophètes parlaient de la pluralité des mondes. Le dernier en date fut l’archimage Avasim, fondateur de Mystveil, qui était déjà convaincu il y a plus de trois siècles de l’existence de l’Autre Côté et de l’imminence d’un désastre pour Ankaa.

La bibliothèque de Mystveil dispose de nombreux ouvrages écrits par l’archimage dans lesquels ce dernier fait part de ses théories concernant l’existence d’un autre plan d’existence. Un cycle qui, selon Avasim, se répète régulièrement. Il pense que d’autres civilisations humanoïdes se sont éteintes à cause de l’Autre Côté avant l’ère actuelle.
Le plan ombreux
L’Autre Côté, ou « plan ombreux », est un monde un peu particulier composé de ténèbres et de vide.

On y accède par des failles qui peuvent s’ouvrir d’elles-mêmes lors d’une « collision » entre deux mondes, ou être ouvertes de l’intérieur comme de l’extérieur.
Certains mages occultes disposent de cette faculté d’ouvrir un passage vers l’Autre Côté, et il en va de même pour certains nihilims supérieurs, tels que le Confesseur.

Dans ce "royaume de ténèbres", nul besoin de satisfaire à des besoins tels que boire ou manger. D’ailleurs la notion de faim ou de soif y est inexistante.

En revanche, les émotions négatives sont quant à elles bien présentes et le risque de devenir fou est bien réel pour une personne non préparée à affronter ses démons intérieurs.
Doute, colère, chagrin, haine, peur, désespoir… Chacun porte un fardeau émotionnel plus ou moins lourd, et qui sera dupliqué dans l’Autre Côté.

Quelques dizaines de minutes passées dans le plan ombreux peuvent suffire à causer de grandes souffrances psychologiques parfois irrémédiables une fois sorti de l’abysse.

Si les émotions sont suffisamment fortes, elles peuvent créer de nouveaux nihilims qui s’attaqueront à l’intrus qui a osé s’aventurer dans cet enfer de vide et de négativité.

Dans le plan ombreux, le temps ne s’écoule pas de la même manière que dans les autres mondes.

 Une heure passée dans le plan ombreux correspond à une minute dans le monde d’Ankaa. Les être vivants ne vieillissent pas dans ce monde.

Le monde de l’Autre Côté est vaste et difficile à décrire dans les détails, mais il dispose de certains points caractéristiques.
En levant les yeux, on peut apercevoir dans le ciel un immense vortex, parcouru de nervures rouges et mauves, qui semble tourner de manière très lente, avec de nombreux blocs noirs qui s’élèvent paresseusement dans sa direction à des centaines de kilomètres à la ronde.

Pareilles à des griffes, d’étranges formes pointues et recourbées, parfois de plusieurs centaines de mètres de haut, sortent du sol.
L’Autre Côté dispose de nombreuses cavités immenses dans lesquelles il est très facile de se « perdre ».

Il n’y a aucune végétation, aucune vie : simplement un univers sombre et désolé, peuplé d’ombres et d’âmes égarées.

De petits vortex sombres peuvent apparaître à certains endroits, de manière aléatoire, il s’agit de portails vers l’extérieur du plan ombreux, mais qui ne mènent pas nécessairement vers Ankaa.

 Un personnage qui prendrait un portail vers un autre monde aurait peu de chance de pouvoir un jour revenir dans son monde d’origine.

L’accès à l’Autre Côté n’est pas chose aisée et fait intervenir un important facteur « chance ».

Tout ce que l’on peut ramener d’un voyage de l’Autre Côté, en admettant que l’on soit capable de revenir dans son monde d’origine, est de l’ebonium : le nom donné à la matière minérale qui compose l’Autre Côté et dont on a peu d’information sur les propriétés à ce jour.

L’ebonium peut se trouver sur Ankaa non loin des nids de wyvernes, par l’endroit d’où elles sont arrivées dans ce nouveau monde, cette matière est responsable du phénomène peu connu de « corruption nihilim ».
Accès à l'Autre Côté inRP
Vous souhaitez faire une escale dans le plan ombreux inRP ?
C’est un sujet sensible car nous ne souhaitons pas que les joueurs exploitent certains aspects et notamment la distorsion du temps pour tordre l’univers ou avoir des comportement « grobill », mais nous aimerions tout de même laisser la possibilité d'écrire des aventures autour de cet aspect important de l'univers du forum.

Ainsi, on s’en remettra à la bonne foi des gens et à l’auto modération pour jouer des contextes intéressants, mais gardez à l’esprit que c’est un monde dangereux dans lequel on ne reste pas longtemps et donc ça ne doit jamais devenir une balade de santé pour le personnage.

En outre, l’Autre Côté ne doit pas être exploité pour outrepasser les autres systèmes de puissance : c’est un lieu intrigant qui donne des contextes d’aventure.
Actuellement, il n’est pas possible pour les joueurs d’utiliser l’Autre Côté pour explorer d’autres mondes.

L’accès à l’Autre Côté se fait en traversant, accidentellement ou non, une espèce de portail qui prend la forme d’une sorte de déchirure sombre dans l’environnement.
Ces portails sont assez rares et ils sont temporaires, généralement une brèche vers l’Autre Côté ne reste pas ouverte plus d’une heure. Lorsqu’elle se referme, elle disparaît, purement et simplement.

Actuellement, quelques PNJ à la main du staff peuvent ouvrir des portails mais pour le moment ce pouvoir n’est pas à la disposition des personnages joueur.

Si un personnage passe de l’autre côté, ce serait pour le moment par le hasard d’être tombé sur une faille. Il existe néanmoins des sites où les failles s’ouvrent plus régulièrement que d’autres : ces sites sont généralement extrêmement dangereux (la croisée, les ruines du bastion terrestre, le bosquet flétrissant...).

Une fois de l’Autre Côté, la plupart des personnages ressentent un profond mal-être, tandis que ceux qui ont un penchant assez sombre peuvent ressentir une profonde euphorie teintée de peur.

Pour sortir du plan ombreux il faut repasser par le portail par lequel on est entré avant que ce dernier ne se referme, la durée maximale se trouve aux alentours de soixante heures si le portail venait de s’ouvrir au moment où le personnage le traverse. Cependant, rester si longtemps dans le plan ombreux peut avoir des conséquences néfastes diverses.
Les nihilims
Les nihilims sont les créatures qui hantent l’Autre Côté et qui peuvent faire leur apparition dans des mondes qui sont en train d’être consumés par le plan ombreux suite à une fracture entre deux plans d’existence.

La plupart des habitants d’Ankaa ne savent pas grand-chose d’eux (ni même de l’existence de l’Autre Côté) et de folles histoires terrifiantes courent à leur sujet depuis une trentaine d’années, date à laquelle ils ont commencé à être visibles dans le monde au même moment que les wyvernes. Ils sont généralement perçus comme des démons.

Ces créatures dérangeantes souvent horrifiques et étranges ne parlent pas pour la plupart et ne semblent pas avoir de civilisation.

Beaucoup de nihilims se comportent comme des créatures animales, souvent organisées en « meute » dans lesquelles le spécimen le plus fort est celui que l’on suit jusqu’à ce qu’un autre, plus fort encore, prenne sa place.

Les nihilims ont diverses formes et diverses manières de « chasser ». Certains seront des prédateurs opportunistes, d’autres des engins de mort qui n’hésitent pas à foncer dans la mêlée pour faire un carnage. D’autres encore, les plus insidieux, s’accrochent à leur victime et dévorent son âme des semaines durant sans que cette dernière ne s’en rende compte.

Souvent monstrueux, chaque espèce de nihilim est associée à une émotion négative ou à un péché capital.

 Les wendigos, par exemple, sont une espèce de nihilim associée au péché de gourmandise. Une anecdote qui ne change rien à la teneur de la menace, mais qui peut expliquer que certaines personnes attirent plus certains types de nihilims que d’autres.

Un nihilim chasse les êtres dotés d’une âme et d’une capacité à ressentir des émotions négatives et à succomber à des péchés. Ils s’intéresseront donc assez peu aux animaux et jetteront leur dévolu sur toute race humanoïde pouvant leur apporter satisfaction. Les esprit complexes des humains, elfes, métis, nains, trolls et orcs sont très alléchant pour eux.

Ces créatures sont des coquilles vides : elles ne saignent pas et ne peuvent être éliminées définitivement. Vaincre un nihilim revient simplement à le renvoyer temporairement dans le plan ombreux.

Les nihilims ne chassent pas pour la chair ni pour le jeu. Ces derniers sont mués par le désir de dévorer des âmes, sans que l'on sache vraiment pourquoi : les chercheurs supposent que cette obsession résulte d'un déséquilibre et d'un vide en eux. Selon toutes vraisemblances, un nihilim chercherait frénétiquement à s'approprier une nouvelle âme après avoir perdu la sienne. Mais une fois qu'ils parviennent à voler une âme ils ne parviennent qu'à la consumer et la détruire (ils ne peuvent pas se l'approprier, mais ils essaient tout de même).

Une personne peut donc voir son âme dévorée par des nihilims, c'est un processus au terme duquel elle se transforme elle-même de manière définitive en un monstre qui ne sait plus reconnaître ses alliés de ses ennemis et sera mué par l'obsession de trouver une nouvelle âme : un nouveau nihilim.
Nihilification - La transformation en nihilim
Il y a plusieurs étapes dans la transformation d’un individu en nihilim après que son âme ait été endommagée.

Hypothèse optimiste : L'âme n'est pas suffisamment détruite, elle peut partiellement se régénérer.
Sur une attaque directe, l'âme sera plus ou moins endommagée et parfois la victime réussit à s'en remettre même si elle ne parvient jamais à redevenir exactement comme avant.

Chez certaines personnes ayant pu régénérer leur âme, une attaque de nihilim peut produire des effets durables. Ceux-là sont souvent victimes de troubles, de paranoïa, de pessimisme et parfois de démence, c'est un état que peuvent subir les cobayes quand les scientifiques interrompent des attaques.
Processus de nihilification
Stade A : ceux qui ne s'en sortent pas restent une coquille vide pendant quelques jours. Ils respirent, leur cœur bat, ils voient et entendent, mais réagissent peu, voire pas du tout. Dans cet état, la personne a encore un faible éclat en elle, mais elle est comme noyée dans son propre corps et entourée de ténèbres. Elle a l'impression de s'endormir. Certains cobayes peuvent avoir un état plus actif en stade A mais qui induirait beaucoup de souffrance comme l'impression d'avoir une autre présence en soi...

Stade B : au bout de quelques jours, ils commencent à émaner une espèce de "fumée" noire et leurs yeux deviennent jaunes et luisent, ils deviennent agressifs et attaquent à vue. A ce stade, on considère généralement que la personne est définitivement perdue, même si certaines potions peuvent ramener une personne si elle est administrée rapidement.

La seule exception permettant de sortir de cet état est la transformation en sans-cœur plutôt qu'en nihilim est un évènement qui dépend de la force d'âme de la personne.

Stade C : le point de non-retour. Après cette étape, la transformation en nihilim est totale, il ne reste plus rien de l'apparence humaine. La première forme que prend un nouveau nihilim est une forme « inoffensive », qui évoluent très rapidement vers une autre forme. Le processus peut prendre diverses formes et peut être plus ou moins long en fonction de la résistance de la personne.

 Plus une personne a une personnalité forte, plus son essence est désirable pour les nihilims et plus la consumer prendra de temps : elle deviendra un nihilim puissant.
Expériences sur la nihilification
Diverses expériences en lien avec les nihilims eurent lieu très tôt, les premières ont commencé il y a environs 25 ans.

On commença vite à s'intéresser à l'âme et il fut établi qu'une âme humanoïde était beaucoup plus complexe qu'une âme animale et que les cadavres ne réagissaient pas à la corruption nihilim.

Les expériences sur les humanoïdes commencèrent alors, d'abord sur des personnes ayant été victimes d'attaque de nihilims : ces personnes étaient placées en observation et aucune aide ne leur été accordée durant le processus.

Certains sans-coeur "naturels" purent apparaître de cette façon et être observés mais ils sont extrêmement rares. Sur un millier de personnes qui se transformeraient en nihilim une seule deviendrait sans-coeur.

Dès lors que l'existence des sans-coeur furent découverte, on se demanda s'il n'y avait pas un filon à exploiter pour mieux comprendre l'Autre Côté et les nihilims, les contrer... Ou mieux encore, les contrôler et s'en servir comme une arme.

Néanmoins, le processus de création d'un sans-coeur était trop aléatoire.
Et pour cause, il fallait attendre qu'un nihilim daigne se montrer et attaquer : ce n'était pas une méthode assez fiable pour produire des sans-coeurs.

Il fut établi que le processus de nihilification, défini comme un phénomène de dépravation progressive de l'âme, pouvait être déclenché artificiellement, notamment grâce à l'ébonium et diverses magies psychiques.

Ce phénomène est équivalent à celui qui survient lorsque que quelqu'un a subi une attaque de nihilim, sauf qu'aucun nihilim n'est en cause dans le cadre d'un déclenchement artificiel.

Des expériences, encore légales à l'époque, consistaient à exposer ces êtres vivants à ce traitement. On en savait encore très peu sur la nihilification et on ne pensait pas que le processus serait irréversible.

Toutefois... L'ébonium étant extrêmement rare, il devint beaucoup trop couteux de réaliser ces expériences, et la question de l'éthique vint s'ajouter aux problèmes financiers en défaveur de la poursuite des recherches autour de cette science. Très vite, l'utilisation d'ébonium et la nihilification artificielle furent bannies et rendues illégales dans toutes les factions.

Seules des organisations criminelles mènent encore ces fameuses expériences de "nihilification artificielle". Ces expériences furent menée sur des esclaves, des personnes enlevées, sur divers profils. On achetait ces pauvres âmes, ou l'on promettait une rémunération à des volontaires peu éclairés, etc...

Les sans-coeurs sont rares et le peu qui ont été créés par ces expériences ont été placés sous bonne garde. On leur faisait passer divers examens, certains furent tués et disséqués, d'autres subirent des tests sur le plan physique, psychique, émotionnel...

Ils valent de l'or et certains groupes ne cherchaient à en créer que pour revendre le sujet : dans le milieu, ils peuvent valoir une petite fortune et être profitables pour peu que l'on ait accès à de l'ébonium et à cette fameuse chair à canon.
Les sans-cœurs
Les sans-cœurs sont jouables sur le forum.

La "naissance" d'un sans-cœur est extrêmement rare et d'ailleurs, peu connaissent leur existence.

Si lors d'un processus de nihilification avancé (stade B) la personne réussit finalement à combattre le vide en elle pour conserver sa conscience et son identité, alors le processus se stabilise et s’interrompt.

La victime recouvre alors ses facultés et son libre-arbitre dans un état de semi-nihilim pouvant entraîner (ou non) des modifications physiques.

Constitution du corps d'un sans-coeur: Un sans-coeur part toujours d'une base humanoïde. Le principe de "création artificielle" consiste simplement à déclencher la nihilification sans intervention d'un nihilim.

 Les sans-cœurs disposent de certaines particularités qu'il est possible de consulter sur la page de présentation des races jouables ici

Sous certaines circonstances encore floues, le processus de nihilification d'un sans-cœur peut se réenclencher et transformer le sans-cœur en nihilim de manière définitive : les sans-cœurs évoluent sur le fil d'un rasoir entre "humanité" et monstre mû par son instinct primaire de chasse.
Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité